Historique de l’hôtel Kinam
Buteau Hospitality – Quatre Générations d’Hôteliers
Historique de l’hôtel Kinam
Buteau Hospitality – Quatre Générations d’Hôteliers
Slider

L’Art de l’Hospitalité

Cette passion pour l’hôtellerie et la restauration prit naissance en 1920, lorsque Maurice Buteau décida de transformer son rêve en réalité. L’aventure commença avec l’ouverture du restaurant « Aux Cosaques » et, dès lors, Maurice et sa famille s’arrachèrent le titre de Pionniers de la Restauration et des Services d’Accueil en Haïti.

1920

« Aux Cosaques », le premier restaurant de la famille

En 1920, « Aux Cosaques » fut le premier restaurant de la famille Buteau qui vit le jour au chemin des Dalles. Convivial et chaleureux, le restaurant attirait et invitait les amis, les visiteurs locaux et internationaux à passer des moments agréables, tout en se délectant des mets succulents de Thérèse, qui fut un véritable cordon-bleu. Le restaurant était également un lieu approprié pour les réunions professionnelles et les dîners d’affaires. Avec une rapidité prodigieuse, leur réputation grandissait dans le secteur de la restauration.

1928

L’ouverture de l’auberge « Aux Cosaques » de Kenscoff

En 1928, à Kenscoff, l’auberge « Aux Cosaques » ouvrit ses portes aux citadins désireux de fuir la chaleur accablante de Port-au-Prince. Habilement, Maurice a su recréer à Kenscoff, l’ambiance amicale et détendue du Chemin des Dalles. Pour profiter pleinement de l’atmosphère et de l’air pur, les clients avaient la possibilité de réserver une chambre d’hôtes.

1949

L’inauguration du restaurant « Le Rond Point » au Boulevard Harry Truman

En 1949, pour commémorer le bicentenaire de la fondation de la ville de Port-au-Prince, feu le président Dumarsais Estimé fit appel à la famille Buteau qui accepta l’offre d’ouvrir un restaurant sur les lieux de l’Exposition, au Boulevard Harry Truman. Ainsi, les enfants aidèrent leur père à inaugurer le restaurant « Le Rond Point ». Quelques années plus tard, Maurice mourut et les enfants prirent la relève.

1961

Max et Maryse Buteau, les nouveaux piliers

Max, le fils aîné, reprit Le Rond Point avec le support indéfectible de sa femme, Maryse Pilorge Buteau. Au fil du temps, il gravissait les échelons dans l’entrepreunariat et sa femme était LA chef qui ne quittait jamais la cuisine pour réaliser des plats qui visaient à satisfaire les clients.

1983-1985

L’hôtel Kinam

En 1983, Max acheta, à Pétion-Ville, un petit hôtel en gingerbread composé de 9 chambres. En 1985, le bâtiment au style pain d’épice fut entièrement rénové et disposa de 41 chambres. A noter que la structure du gingerbread était un style unique, créée en Haïti par des architectes haïtiens revenant d’une formation en France à la fin du 19ème siècle. Cette touche structurelle restera l’image de marque de l’hôtel.

1992-2009

Nathalie Buteau Antoine, Directrice Générale de Kinam Hotel

En 1992, après avoir terminé ses études universitaires, Nathalie, la benjamine de la famille, rejoignit l’entreprise familiale. De 1994 à 2008, elle fut la Directrice Administrative de l’hôtel ; en 2009, elle fut nommée Directrice Générale de HORSER HAITI S.A. regroupant Kinam Hotel et Le Ritz Kinam.

2012 – À nos jours

L’expansion et la rénovation de l’hôtel

Marchant sur les traces de son père, en 2012, elle agrandit et rénova le bâtiment. Faisant appel à une équipe d’ingénieurs et d’architectes, elle se donna à fond pour créer le nouveau concept hôtelier et rassembla plus de 200 employés afin d’offrir des services de qualité aux clients. Deux ans plus tard, Kinam Hotel dévoilait son nouveau look au public. Aujourd’hui, il est le pied-à-terre privilégié des hommes d’affaires, des entrepreneurs, des diplomates et des touristes.

N’attendez plus! Faites vite votre réservation. Nous serons très heureux de vous compter parmi nous et ferons notre possible pour vous assurer un séjour agréable. À bientôt!

#ourhomeisyourhome @KINAMHOTEL